Ange P2PFR.com
en mars passera la loi "reponse gradué"...
Europe/Paris Créée le 20 février 2009 à 12h17
Par bios
Consultée 21225 fois

Enfin un acte concret contre la piraterie...

En mars le president des :french: fera en sorte que la loi sur la reponse graduée soit votée. un arrangement avec la protection des informations personelles a deja fait en sorte que la CNIL ne soit pas chargée de la collecte des IP portant avec fierté le sigle a tete de mort (smiley a créer); Cette tache sera confiée a des entreprises privées, gage que la traque sera sans pitié.

Outre que les artistes et les producteurs ne seront plus obligés de faire la manche pour nourrir leurs enfants, on peus se feliciter des economies d'electricité et de bande passante qui seront realisés a cette occasion, ce qui en periode de crise ne peus etre negligé. Que dieu benisse notre president, johnny hallyday, linux et les DRM

18 commentaires
Le 21-02-2009 à 01:54:10
Par minupinu17

et à morts les échanges communautaires , mouai ......

emule et les réseau P2P c'est pas le mal non plus :pleure:

Le 21-02-2009 à 19:52:51
Par 111110101011

Ce ne sont justement pas les artistes qui profiteront de tout ça, mais quelques gens bien placés.
Le pouvoir et la richesse d'un côté, l'art et la culture de l'autre.

Le 21-02-2009 à 20:17:30
Par non-inscrit(e)

le pillage des licenses -musicales, logicielles ou audiovisuelles- c'est comme les côtes somaliennes; un yacht ça va, un supertanker bonjours les paras. ça pouvais pas subsister a grande echelle, c'est ce qu'il faut se dire

Le 01-03-2009 à 15:22:14
Par Cap De Xai 66

Qui abuse du système : le mec qui DL pour mater un film de temps en temps ou celui qui en fait commerce et qui DL à grande échelle ?

Le 08-03-2009 à 01:22:52
Par chichi non-inscrit(e)

la mort de p2pfr ?

Le 08-03-2009 à 20:07:28
Par 01 non-inscrit(e)

Longtemps annoncée, jamais survenue.

Les sites comme p2pfr ne peuvent pas mourir ;)

Le 10-03-2009 à 15:58:13
Par zipolotus non-inscrit(e)

alors le nom va peut être changer ?

Le 10-03-2009 à 16:53:31
Par 111110101011

Lol, t'es sérieux ?

Le P2P c'est une technologie, je ne vois pas pourquoi on changerait de nom ..

Le 10-03-2009 à 19:16:45
Par non-inscrit(e)

en effet le p2p et la piraterie sont deux choses distinctes.

la loi est actuellement examinée a l'assemblée. Bientot nous nous regalerons de voir, a la une de nos quotidiens favoris, les cadavres de flibustiers pendus en place publique (en fait des minous en slim coupés de messenger et de leurs profil facebook - de nos jours, on est peu de chose...)

Le 02-04-2009 à 13:40:25
Par non-inscrit(e)

la loi avance bien. Pendant un temp on a hesite entre des amendes ou la coupure. ça sera bien la coupure internet apres deux avertissements, dont un par recommandé. Si vous avez un abonnement incluant le telephone et la television, vous ne serez privé que d'internet. Des amendements prevoit que le FAI devra reduire d'autant le prix du forfait.

Le 09-04-2009 à 14:28:51
Par Cap De Xai 66

COUP DE THEATRE A L'ASSEMBLEE NATIONALE !!!

En démocratie, rien n'est joué d'avance et les députés français viennent une nouvelle fois de le prouver ! Ce jeudi devait avoir leu le vote définitif de la loi Création et Internet (ou loi Hadopi). Un vote qui devait être une simple formalité puisque le texte a déjà été adopté en première lecture par le Sénat et l'Assemblée.

Suite à ce premier vote, le projet de loi est passé en Commission Mixte Paritaire afin de lisser les différences entre les deux textes. La CMP s'est finalement mise d'accord sur un texte plus dur, obligeant notamment l'internaute dont la connexion Internet a été suspendue à continuer à payer son abonnement.

Ce jeudi, on attendait donc le vote solennel des deux chambres pour définitivement adopter le texte. Les sénateurs n'ont pas posé de difficultés (les Verts ont voté contre, alors que les sénateurs socialistes et PC se sont abstenus).

Mais à l'Assemblée nationale, les choses se sont compliquées. En fait, c'est la majorité qui s'est mise dedans toute seule puisque les députés UMP qui ont largement la majorité à l'Assemblée, n'étaient pas assez nombreux pour contrebalancer les votes négatifs de l'opposition. Un comble ! Conclusion : par 21 voix contre 15 le texte est donc purement et simplement rejeté. En fait, deux députés de la majorité (Jean Dionis du Séjour, Nicolas Dupont-Aignan) ont voté contre le texte avec l'opposition, Cette situation incroyable ne s'est produite que deux fois sous la Ve République.

C'est un énorme camouflet pour le gouvernement et pour sa ministre de la Culture Christine Albanel qui tient à bout de bras cette loi contestée et contestable.

Car désormais, il faudra repartir de zéro ! Le texte devra à nouveau être examiné par l'Assemblée, puis le Sénat avant d'être revoté définitivement. Mais selon les députés socialistes, cités par Associated Press, ce rejet par l'Assemblée va obliger le gouvernement à présenter le texte en nouvelle lecture dans les deux assemblées. Vu l'encombrement parlementaire actuel, autant dire que la loi n'est pas prête d'être votée, ni promulguée.

Source : http://www.silicon.fr/fr/news/2009/04/0 ... te_a_l_ump

Le 09-04-2009 à 16:01:57
Par rafale

Bonjour,


Trop COOL !!! enfin une bonne nouvelle :diable:



A+

Le 09-04-2009 à 22:29:24
Par Cap De Xai 66

Karoutchi a annoncé qu'à la fin des vacances scolaires (27/4), le texte sera représenté à l'Assemblée....

Le 09-04-2009 à 22:32:31
Par Cap De Xai 66

Après avoir été assommé par le vote des quelques députés présents au palais Bourbon, le gouvernement tente de faire bonne figure. Pour certains, il faudra plusieurs mois avant que le projet de loi ne soit à nouveau examiné
Publicité

"Camouflet", "Echec historique", "Coup de massue"... les commentaires se multiplient depuis que l'Assemblée nationale a finalement rejeté lors du vote définitif, la loi Création et Internet (ou Hadopi). Ce qui devait être une simple formalité s'est transformé en cauchemar pour le gouvernement qui n'a pas su mobiliser sa majorité pour le vote solennel du texte.

Que va-t-il se passer maintenant ? Comme le gouvernement ne peut retirer le texte (!), un nouvel examen aura lieu le plus rapidement possible. Explications. Une nouvelle lecture va être organisée en commençant par la chambre qui a rejeté le texte issu de la Commission mixte paritaire (CMP), en l'occurrence ici l'Assemblée nationale.

Les dispositions adoptées en CMP (obligeant notamment l'internaute, dont la connexion Internet a été suspendue à continuer, à payer son abonnement) seront donc sorties du texte.

Ce dernier devra être alors examiné en commission des lois, avant de l'être à nouveau présenté aux députés. Il sera alors ouvert à de nouveaux amendements. Ensuite, le projet sera examiné au Sénat qui le votera à son tour, soit dans une version identique à celle de l'Assemblée, et le texte deviendra définitif, soit dans une version modifiée et le texte retournera alors à l'Assemblée qui aura le dernier mot.

Selon Roger Karoutchi, le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement. l'examen du projet de loi aura lieu après les vacances de Pâques, à la fin du mois d'avril.

"Le vote négatif de l'Assemblée nationale retarde l'adoption du texte, ça ne le bloque pas. On va repasser le texte avec une lecture à l'Assemblée et une lecture au Sénat avec un vote conforme", dans les deux chambres, a-t-il déclaré.

Mais pour certains observateurs, ce nouveau vote pourrait intervenir dans plusieurs mois, à cause des priorités du gouvernement, notamment économiques et parce que l'Assemblée a désormais son mot à dire au niveau du calendrier parlementaire.


http://www.silicon.fr/fr/news/2009/04/0 ... _fin_avril

Le 10-04-2009 à 08:09:13
Par Ours_Grognon

Le mandat du député

L'Assemblée nationale réunit 577 députés élus pour cinq ans dans le cadre de 555 circonscriptions en métropole et 22 circonscriptions outre-mer. Chaque député, bien qu'élu dans un cadre géographique déterminé, est le représentant de la Nation tout entière. Ainsi, à l'Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l'intérêt général et non pas au nom d'un parti politique, d'un groupe d'intérêt ou d'une région. ( Source : <http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/travail_depute.asp> )
Ma question : combien faut-il de députés et de sénateurs présents pour qu’une loi soit ( en cours d’adoption ).
Pour ma part concernant une loi sur la protection des œuvres ( création et internet ) :
Il est anormal de piller le travail d’un créateur, il est normal que ce créateur soit rétribué pour le travail qu’il produit.
L’adoption d’une telle loi est surtout le fait de la pression exercée par les ‘ intermédiaires ‘
La recherche d’une solution devrait être trouvée par la concertation entre le créateur et son public..
Qu’une loi soit nécessaire, j’en conviens, mais elle ne doit pas être bâclée.
Qu’une loi soit votée dans de telle condition est inacceptable, que le gouvernement qui soit dit en passant est à mon service et non pas l’inverse, que décréter l’urgence est aussi inacceptable.
L’urgence est plutôt à rechercher vis-à-vis des chômeurs, auprès des gens qui ont froid, qui ne mangent pas à leur faim, qui ne peuvent pas se loger dans des conditions correctes etc.
Le fond du problème est comme toujours une histoire de ‘ gros sous ‘ gros sous qui iront dans la poche de quelques privilégiés.
Je suis également choqué par les propos tenus par certains membres du gouvernement, qui après le rejet de la loi Hadopi disent et écrivent : de toute façon cette loi passera.
Bonjour la démocratie. ( je ne les oublierai pas à l’avenir ).
Pirate, NON, plutôt corsaire avec un mandat délivré par le peuple souverain.

Le 10-04-2009 à 15:31:18
Par 111110101011

Le meilleur moyen de déligitimer ces intermédiaires et de leur faire perdre leur pouvoir, c'est que les artistes n'y souscrivent plus.
Les artistes ont davantage besoin d'un réseau de distribution qui les rémunère, que d'une police qui se sert des droits d'auteurs comme prétexte et dont la principale activité est d'attaquer le public pour lui faire cracher des sous.
Mais quand les artistes sont eux mêmes des flics dans l'âme, on n'y peut rien ... à part ne pas acheter leurs CDs pour les embêter :D Je ne tiens pas à engraisser des artistes qui menacent leurs auditeurs.

Tiens hop, je savais que j'avais lu le point de vue de Binamé sur le sujet, le voilà : http://www.aredje.net/mp3.htm

Et pour télécharger de la musique d'artistes un peu moins cons, y'a ça : viewtopic.php?f=10&t=11411

Le 11-05-2009 à 13:44:03
Par crazy sark non-inscrit(e)

nos cher dirigeant en ces péroide de crise d'un système dont ils nous vantaientt les mérites devrait se poser une question toute bête: combien de smicard voir moins peuvent se payer des cd dépassant à la vente 20 € et au lieu de favoriser les grandes major que j'entends pleurer depuis que j'ai 14 ans sur le fait que les cassettes puis les cd rw, les dvd Rw& maintenant le web (p2p) & qui sont toujours là avec quand même de bon voir trés bon benef, évidemment cette année ça risque d'être un peu plus maigre mais qu'il se tranquillise il y aura à la fin de cette année 2009 des gens qui seront plus à plaindre qu'eux!!!! Quand à ces glorieux artistes qui défende cette loi la bonne question c'est combien de nouveau chanteur les majors ont-elle promouvu? et combien de poucent ces dernières ancaisse -t-elles et combien encaisse un chanteur?l

Le 11-05-2009 à 21:57:55
Par Ours_Grognon

Bonsoir brave chomdus.

Il y a quelque chose de pourri dans le Royaume de France, mais les anglais ne sont pas mal lotis avec les notes de frais de leurs députés.

Les Dernières News