Ange P2PFR.com
Multinews: principes du peer-to-peer, censure, copwatch
Europe/Paris Créée le 5 février 2012 à 18h36
Par 111110101011
Consultée 16417 fois

Histoire de varier un peu, un petit rappel historique très résumé, qui resitue Napster, Megaupload, et quelques autres trucs:

http://blog.spyou.org/wordpress-mu/2012 ... r-en-peer/

Sa présentation est un peu didactique et soulève quelques points intéressants.
Oui, j'ai l'impression de faire du "retweet" plus que de la rédaction d'articles, et je m'en sens honteux :p

Choppé depuis le planet Auto-Hébergement.

2 commentaires
Le 07-02-2012 à 15:38:35
Par 111110101011

Autre billet, histoire ne pas re-pondre une news:

Sebsauvage - La censure 2.0 est en marche

Le message est simple: Jettez Google, Facebook, Twitter, et tous ces services à la poubelle.

Le 07-02-2012 à 15:53:54
Par 111110101011

Autre sujet, toujours sur SebSauvage:

Copwatch & Assignation en référé

Claude Guéant fait la chasse aux mirroirs hébergeant Copwatch.

L'email de Free:

citation :
Nous vous rappelons que votre accès à Internet doit être utilisé dans le respect de la législation en vigueur et que toute activité illicite à partir de cet accès peut donner lieu à une suspension du service qui vous est fourni.

LOUCHE, quand même. Suspendre l'abonnement internet, vraiment ? Moi qui croyait que ça allait être dur au regard de ce genre d'amendement de la Commision Européenne. Alors qu'est-ce qu'elle veut dire cette menace ? La mettront-ils en pratique ?
Allons allons messieurs de chez Free, élaborez vos emails un peu mieux, on vous sent bien concis dans vos explications. Vous parlez d'une rupture de contrat internet tout de même, ça n'est pas rien de balancer de tels messages en l'air.

Ces connards de censeurs me foutent bien les nerfs. Je rigolais devant TF1 qui parlait de copwatch en sauce "On va faire fermer le site blablabla", en me disant "Et tous les mirroirs ducon ?". Mais bien sûr, ils osent jouer de leurs moyens de pression sur des INDIVIDUS alors que le problème a une portée (inter)nationale.

Alors que faire, balancer tout ça sur freenet ? Quelle autre solution pour éviter que des individus se fassent assigner en justice ?

Tous ces papiers ne me paraissent même pas clairs. Le TGI déclare le site illégal, donc demande son blocage en amont.

A creuser.

P2PFR ne va pas héberger ce site comme ont eu les couilles de le faire tous les mirroirs, mais comment peut-on rester passif de se retrouver les couilles serrées à ne pas pouvoir s'exprimer librement sur son propre gouvernement lorsqu'il a des pratiques fascistes ?!

FUCK.

D'autres infos sur Numerama: http://www.numerama.com/magazine/21446- ... watch.html

Les Dernières News