Ange P2PFR.com
[Framablog] L’industrie du Copyright - Un siècle de mensonge
Europe/Paris Créée le 8 décembre 2011 à 17h18
Par 111110101011
Consultée 14983 fois

Lire l'article: L’industrie du Copyright - Un siècle de mensonge

Un historique d'inventions technologiques qui ont à chaque fois entrainé les pleurs de l'industrie du copyright.

2 commentaires
Le 09-12-2011 à 08:14:34
Par edmc73

Intéressent, dommage que ca ne parle pas du DVD, BluRay et de la taxe sur ces supports ainsi que la taxe sur le disque dur, plus la taxe imposé aux FAI.
On en fini plus de payer de partout...

Le 09-12-2011 à 14:14:17
Par 111110101011

Y'a en effet des incohérences au niveau des taxes, ça pourrait sûrement être l'objet d'un autre article.

Je m'intéresse moi-même assez peu aux taxes, j'ai ptet tort.
Indignation face aux taxes.

Le problème, c'est peut être qu'il faut aller chercher "au delà" de cette question de taxe. Car les taxes, c'est le gouvernement qui les fixe. Si on ne parle que des taxes, on se situe uniquement dans le rapport entre "le gouvernement" et "le consommateur".
Mais le problème ne se situe pas nécessairement à ce niveau. Il pourrait plutôt se situer entre "Le gouvernement" et "L'industrie" (le lobbying) ou encore à d'autres niveaux.
Les taxes mal conçues, c'est juste l'un des effets d'une politique plus globale, donc c'est cette politique plus globale qu'il s'agirait de caractériser.
Donc c'est peut être un peu dans ce sens là que l'article a été rédigé, donner un portrait quasi psychologique de l'industrie, "réactionnaire aux innovations techniques", (pour tout t'avouer, j'ai très vite parcouru l'article sans le lire, car j'ai l'audace d'en deviner le contenu :D bref)

Tout ça pour dire, tu as raison de soulever que les taxes sont incohérentes, mais il ne faut peut être pas faire de cette critique un "fer de lance", comme ça a d'ailleurs pu être le cas dans les débuts de p2pfr.

Ce que je redoute en fait, c'est que la critique des taxes ne surgisse que parce qu'elles touchent le porte monnaie des gens, et que là j'ai la flemme de réfléchir au pourquoi ça ne me satisfait pas, mais peut être que tu comprends de quoi je parle.
On ne peut pas se révolter simplement du fait de subir des injustices monétaires.

Les Dernières News