Ange P2PFR.com
Wawacity, et les clones de sites de liens
Europe/Paris Créée le 28 janvier 2017 à 17h45
Par 111110101011
Consultée 491 fois

Je relaie cet article de NextWarez : Non, Wawacity ne rouvre pas.

Mise au point : nous passons peu de temps à entretenir notre annuaire. De faux sites peuvent s'y glisser. Parfois nous sommes conscients qu'il s'agit de faux sites, et si on y pense, on rajoute un bandeau pour prévenir, du style : «ce site profite de la popularité d'un autre mais n'est pas administré par l'équipe d'origine».

Donc on compte sur votre jugeotte.

Parfois, des commentaires invitent à utiliser les faux. Là aussi, si vous les lisez, ne les prenez pas pour argent comptant. Ni même nos propres articles. Ca fait un peu chier et ça fait bof sérieux, mais pour dire aussi que tout le monde peut être induit en erreur, et que P2PFR n'est pas uniquement là pour s'occuper de démonter tous les petits stratagèmes dont font preuve nos petits administrateurs de sites de liens capitalistes en herbe.

Ce petit jeu du squattage de noms de domaines ne nous intéresse pas. Le raison d'être des «faux» n'est pas de vous rendre service, mais de monétiser vos visites par la publicité.
Ce petit jeu donc, est rendu possible par la censure opérée par les autorités : les noms de domaines sont censurés, et les adresses des sites changent et ne garantissent plus qu'on arrive sur le bon, d'où une accentuation des prises de risques pour les internautes.

Il y a des mécanismes techniques en parade : usage d'adresses Tor, usage d'une extension navigateur type Web of Trust (qui n'est plus recommendée car eux aussi, c'est des vendus). On peut aussi vous conseiller la lecture d'une presse sérieuse, on pense à TorrentFreak, mais on pense aussi à NextWarez qui essaie d'être un peu à jour sur ces questions.

De toute façon, bientôt, on balancera des attaques nucléaires sur les serveurs internet, des hirondelles kamikazes qui se font laver le cerveau par des drones qui leur ordonnent d'abattre des voleurs de CDs de Dalida, et d'autres choses qui augurent que l'avenir pour les pirates de chanson française sera sombre... en qui peut-on avoir confiance en ce monde, si ce n'est en Riddick ?